On a tu une âme / On a tué une femme

On a supprimé sa parole
On a pleuré
On a tout vu
On n'a rien fait
On s'est demandé pourquoi
On a eu peur
On a senti de la rage
 

Mais elle est morte
Elle s'est fait tuée
Elle ne reviendra jamais
Et nous, nous restons là
Nous restons là en réflechissant
En réflechissant sur notre monde

Sur l'éducation que les hommes reçoivent
Sur la morale
Sur le fait que nous sommes tous des êtres humains
Et que peut-être les espèces les moins humanisés

Comentários

imagem de Denise Gisele de Britto Damasco

Contre le féminicide: rendre hommage à Louise, étudiante (UnB)

Bonjour Danilo,

J'ai trouvé émouvant ton hommage à Louise et d'une certaine façon, à toutes les femmes qui subissent de la haine de ces partenaires.

Nous sommes partis tous ensemble vers le jardin à côté de nos salles de classe pour faire silence, pour planter un ipê pour elle et pour penser à quoi bon vivre si nous ne pouvons pas être libres et prendre nos décisions sans avoir le souci de se faire tuer par quelqu'un quand la réponse est non.

Bel hommage. Merci d'être là et de nous partager ton poème.

Bien à toi, Denise

Vote neste Comentário